mercredi, juin 21, 2006

Jazzing Chopin !

C'est "la fête de la musique" ! La journée est favorable au mélange des genres.

Alors, pourquoi pas alors "jazzer" une étude de Chopin ? Je vais essayer l'étude n°1 Op 10...



Puristes à l'âme sensible s'abstenir. L'enregistrement d'une étude de Chopin n'est pas chose facile. L'enregistrement tout court d'ailleurs. C'est fou le niveau d'exigence que l'on s'impose. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas. La moindre fausse note devient insupportable : "c'est pas vrai ! "Il" la fait à chaque fois !". C'est peut-être l'idée que "ça va être gravé pour l'éternité" comme disait un grand pianiste libanais ("El Bacha" je crois). "Jazzer" l'étude n°1 Opus 10 de Chopin... Quelle galère !

En tout cas, ne vous attendez pas à des improvisations autour du thème, toutes les notes sont de Chopin. Je me suis juste permis de changer le placement des accents. Au lieu d'un rythme régulier en quatre temps (tac, tac, tac, tac... tout le long du morceau) et qui peut très vite devenir monotone, le changement de rythme de temps en temps avec un passage à 3 temps (tac,.. tic.., tac) ou (Tac, - ti/Tac, Tac) permet de retenir l'attention de l'auditoir : il se demande quelle surprise l'attend au détour de la mesure. Et ce qui croient que c'est facile, détrompez-vous, car ça ne l'est pas du tout ! C'est très dur de changer le placement des accents dans un morceau !

1 commentaire:

RiceRcaR a dit…

J'ai beaucoup aimé cette interprétation. Convaincante. On y entend effectivement un Chopin plus crédible. J'entends enfin les milliers d'heures de travail de Bach